Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 07:28

LOIS CONCERNANT LE 9 AV - Cela fait 1944 années, que le Temple a été détruit, Qu'Hachem puisse nous montrer sa miséricorde en nous envoyant son Machiah, Amen

  

Cliquez sur www.judaisme.org

 

LEILOUY NICHMAT HAGAON RABBI YOSSEF CHALOM BEN HAYA MOUCHA Z.T.L.



Dimnche 29 juillet 2012, 10 Av 5772

 


Halakha N°1

 

Na'hem et Anénou dans la Amida :

 

a) Dans la Amida de Arvit, Cha’harit et Min’ha, on intercale avant la fin de la bénédiction de Choméâ Téfila, la prière des jours de jeûne Anénou, en plus de la prière de Anénou, on intercale dans la bénédiction de Boné Yérouchalaïm, une prière spéciale, Na'hem pour la consolation des endeuillés de Sion et pour la reconstruction de Jérusalem et de son Temple et ceci pour les 3 prières journalières.

Références : Rav 'Amram Gaon, Choul’han Aroukh 557, Kaf Hahaïm Siman 557 Saïf Katan 7.

b) D’autres décisionnaires rapportent qu’il faut réciter : « Na'hem » seulement dans la 'Amida de Min'ha de Tichâ  Béav.

Références : Rav Saâdia Gaon, Nahagou Haâm, Divré Chalom Véémet.

On ne dit pas Tah’anoun (supplications) le jour de Tichâ Béav.

Références : Choul’han Aroukh siman 559 Saïf 4.

Les Yéménites récitent les Tah’anoun (supplications) le jour de Tichâ Béav.

Références : Choul’han Aroukh Hamékoutsar volume 3 page 131.

Concernant la Téfila de Tichâ Béav, chacun suivra sa coutume et la coutume du lieu où il priera.

Distractions pendant le jeûne :

Nos Sages ont instaurés tous ces interdits, afin de ne pas oublier la gravité de ce jour.
C'est pour cela que de lire le journal ou de regarder des livres d'histoires, les nouvelles, la télé, l'ordinateur, sauf si c'est pour la Torah, ont été interdits par nos Sages et ceci n'est pas une coutume mais une loi de nos Sages.

Références : Biour Halakha 559 au nom du Lévouch, Aroukha 10, Ot 9, Rav Ovadia Yossef Chlita dans H’azon Ovadia 4, page 315.

Havdala :

a) À l’issue de Chabbat, avant de lire la lecture de Ékha, on récitera la bénédiction de Boré Méoré Haèch (qui a créé la lumière) mais on ne récitera pas de bénédiction sur les Béssamim (parfums).

Références : Rabbi Its’hak Yossef Chlita , Yalkout Yossef siman 556 Saïf Katan 6m Séfer Tichâ Béav chapitre 87 Ot 19, Responsa Maâyan Omer volume 3 page 134.

Havdala pour celui qui mange avec autorisation :

b) Une personne qui mange avec autorisation doit réciter la Havdala avant de manger.

Références : Guémara Péssah’im 105a, Rabbi Yossef Karo z.t.l Choul’han Aroukh  Ora’h Haïm siman 299 Saïf 1, Rabbi Haïm Ben Benisty z.t.l dans Knesset Haguédola, siman 71, Rabbi Haïm Palaggi z.t.l dans Responsa Lev Haïm, volume 2, Siman 159, Rabbi Yaâkov Sofer z.t.l dans Kaf Hahaïm siman 556 Saïf Katan 9, Rav Ovadia Yossef Chlita  dans Yéhavé Daât, Volume 3, Siman 40 et dans Yabiâ Omer volume 5 siman 40 Saïf Katan 5.


 

Halakha N°2

 

À l’issue de Tichâ Béav pour l’année 5772 :


Havdala à la fin du jeûne :

c) À l’issue du jeûne, avant de manger, nous réciterons la Havdala, sans la bénédiction sur le Nèr car nous l’aurons déjà fait samedi soir et sans Bessamim.

Références : Rabbi Ovadia Yossef Chlita  dans le Responsa Yabiâ Omer volume 6 siman 48 Ot 13, Sefer Tichâ Béav chapitre 7 Ot 19, Responsa Maâyan Omer volume 3 page 134.

Birkat Halévana (bénédiction de la lune) :

Nous avons l’usage de réciter Birkat Halévana (bénédiction de la lune une fois par mois) après la prière de Arvit, à la sortie du jeûne, il est bon de goûter un petit quelque chose afin de ne pas dire cette bénédiction à jeun, on a aussi l’usage de rechausser les chaussures en cuir, de se laver le visage et les mains avant de réciter Birkat Halévana.

Références : Maharil, Rama siman 559 Saïf 8, Éliyahou Rabba Ot 46, Choul’han Gavoha Ot 33, Birké Yossef siman 559 Ot 8, H’azon Ovadia Taânit page 410, Kitsour Choul'han Aroukh de Rabbi Rafael Baroukh Tolédano z.t.l page 258.

a) À l’issue de Tichâ Béav pour les Séfaradim :
Il est permis aux Séfaradim pour l’année 2012 / 5772 dès la sortie de Tichâ Béav de se laver le corps, de se couper les cheveux (et la barbe), de laver le linge, d’écouter la musique, de manger de la viande, boire du vin, de réciter la Bérakha de Chéhé’héyanou, d’entreprendre des travaux dans la maison.

Références : Rabbi Zinner Gabriel Chlita dans Nité Gabriel chapitre 89 Ot 12, Rabbi Chmouel Vital z.t.l dans le Chaâr Hakavanot page 89 folio 3, Pri Hadach dans les Likoutim, Rabbi Haïm Yossef David Azoulay z.t.l dans le Birké Yossef Ot 2 et dans Mah’zik Bérakha Ot 5, Zékhor LéAbraham Ot 9, Yafé Lélev volume 6 siman 558 au nom du Chlah Hakadoch z.t.l, Rav Aba Chaoul z.t.l dans Or Létsion volume 3 chapitre 29 siman 26, Rav Ovadia Yossef Chlita dans H’azon Ovadia Halakhot Taânit page 415, Rabbi Binyamin Hotta Chlita dans Ki Ba Moëd Halakhot Taânit page 149 Saïf Katan 27.

b) À l’issue de Tichâ Béav pour les Achkénazim :
Il est permis aux Achkénazim pour l’année 2012 / 5772 dès la sortie de Tichâ Béav de se laver le corps, de se couper les cheveux (et la barbe), de laver le linge, d’écouter la musique, de réciter la Bérakha de Chéhé’héyanou, d’entreprendre des travaux.

Références : Zarah Or Hahaïm siman 82, Rabbi Haïm Yossef David Azoulay z.t.l dans Mah’zik Bérakha Ot 5, Chaâré Téchouva Ot 4, Rabbi Israël Méïr Hacohen z.t.l dans Michna Béroura Siman 558 Saïf Katan 4, Rabbi Chlomo Zelmann Oyrbakh z.t.l, dans Halikhot Chlomo page 449, Zékhor LéAbraham Ot 9, Responsa de Rabbi Chalom Mordékhaï Hacohen Chvadron z.t.l volume 4 siman 448, Responsa Chébahal volume 6 siman 70 Ot 10, Piské Téchouvot page 124.

b) Les achkenazim ne mangerons de la viande et boirons du vin qu’à partir de lundi matin 11 Av (30 juillet), mais pour la Havdala ils seront autorisés de la réciter sur du vin.

Références : Chaâré Tsion siman 558 Ot 7, Rabbi Yaakov Lando z.t.l siman 558, Rabbi Moché Isserlas z.t.l siman 558 Saïf 1, Halikhot Chlomo page 449, Rabbi Yossef Chlomo Auerbach z.t.l dans Achré Aïch volume 3 page 489, Piské Téchouvot page 124.

 

QUE S’EST-IL PASSÉ LE 9 AV ?
http://ravatlan.over-blog.org/article-que-s-est-il-passe-le-9-av-108562884.html

 


Le simple fait de prendre le deuil pour Jérusalem exprime que le Temple existe encore, et qu’un jour, nous verrons sa réjouissance.

Hiloulot

Allumez des bougies Léilouy Nichmatam et par leur mérite, Bézrat Hachem, toutes vos prières seront acceptées par Hakadoch Baroukh Hou, Amen.

Dimanche 29 juillet 2012, soit le 10 Av 5772

Rabbi Yissakhar z.t.l  fils de notre patriarche Yaâkov
Rabbi Don Yits’hak Abarbanel z.t.l, commentateur du Tanakh.


Réfoua Chéléma

Hagaon Rabbi Obadia ben Gorgia Chlita
Hagaon Rabbi Yaacov Haï Ben Margalit
Sarah bat Fortunée
Levana bat Rivka Kitri
Odaya Liliane bat Fortunée
Tsiyon Tal ben Rahel
Rahel bat Hanna
Moché Yona ben Michèle Messaouda

Léilouy Nichmat

Les Halakhot sont dédiées aux 4 victimes du terrorisme de Toulouse et aux victime de l'attentat de Bulgarie, Hachem Y.D.
Hagaon Rabbi Mordékhay Tsémah ben Mazal Z.T.L
Hagaon Rabbi Nissim ben Mazal Tov Toledano Z.T.L
Georges Its’hak ben Chlomo Z.L
Sarah Suzanne bat Roza Z.L
Fortunée bat Camille Camouna Z.L
Gérard Guérchon Khélfa ben Georges Itshak Z.L
Tsipora bat Chlomo Z.L
Choulamit bat Léa Z.L

Repost 0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 11:52

QUE S’EST-IL PASSE LE 9 AV ?

 

Bref Historique

LE 9 AV

 

Nous commençons toujours à lire le livre de "Devarim" (Deutéronome) le Chabbat qui précède "Ticha BéAv" (le 9  Av). Il y a par conséquent un lien entre la semaine de deuil de "Tichâ Béav" et notre Paracha.

La faute due à la médisance concernant la Terre d'Israël de la part des explorateurs, est centrale dans cette Paracha.

Nous savons que ceux-ci ont fait leur rapport sur l'expédition de quarante jours en Terre Sainte, le 9 Av. Et c'est ce jour que le peuple se plaint amèrement en disant: "C'est par haine pour nous que D-ieu nous a fait sortir de l'Égypte ! C'est pour nous livrer au pouvoir de l'Amoréen, pour nous anéantir !" (Deut.1:27)

Hachem dit au peuple : Vous avez pleuré sans raison cette nuit du 9 Av : ce sera une nuit de lamentations et de pleurs pour vos générations futures.

Ainsi les descendants lointains de la génération du désert, par les larmes qu'ils verseront et les lamentations qu'ils feront entendre sur Sion, répareront la faute de leurs ancêtres.


3 FAUTES GRAVES :

La destruction du premier Temple qui s'est produite sous le règne de Sédécias, le 9 Av de l'an 3388, a été la conséquence de trois fautes graves, commises par les juifs de l'époque, à savoir :

L’idolâtrie, la débauche et le meurtre.

La destruction du second Temple a eu lieu à l'époque de Rabbi Yohanan ben Zakaï en l'an 3828 (an 68 avant notre ère).

Cette génération était pourtant une génération qui étudiait la Thora et faisait les "Mitsvot" (commandements) en apparence tout allait bien, mais le mal était plus pernicieux : l'harmonie ne régnait pas parmi les différentes fractions « religieuses ».
Et ce fut en raison de la "haine gratuite" qu'ils éprouvaient les uns pour les autres que fut détruit le second Temple.

 

LA PREMIÈRE CATASTROPHE :

C'est aussi à cause des péchés d'Israël que la première catastrophe nationale est arrivée. Le prophète Isaïe, dont nous lisons un extrait dans la Haftara se lamente de cette conduite d'Israël qui ne manque pas une occasion pour s'insurger contre Hachem et pour oublier les bienfaits de D-ieu. " Un bœuf connaît son possesseur, un âne la crèche de son maître. Israël ne connaît rien, mon peuple n'a pas de discernement ".

Ce manque de discernement sera à l'origine de nombreuses catastrophes. La première sera annoncée par le prophète Jérémie.

 

UN BREF HISTORIQUE :

En 589 avant l'ère ordinaire, le roi de Judée Sédécias adhère à la coalition inspirée par le Pharaon Hophra et refuse de payer les taxes à Nabuchodonosor, Roi de Chaldée. Cela équivalait à une déclaration de guerre. Une année plus tard les troupes chaldéennes commencèrent le siège de Jérusalem. Ce fut la panique suivie d'un mouvement de retour à Hachem, accompagné de jeûnes et de prières. Mais, dès l'annonce de l'avance égyptienne pour débloquer Jérusalem, il y eu un revirement dans la mentalité des Judéens qui revinrent à leurs pratiques mauvaises.

En 586 le 9 AV, Jérusalem est envahie par les Chaldéen, le Temple détruit et livré aux flammes et au pillage. Cette journée fatale du mois de Av 586 signifiait la déchéance de la dynastie de David, au pouvoir depuis quatre siècles et la fin du Royaume de Judée. Les hommes de Judée furent déportés en Babylonie et il ne resta en Palestine que les couches les plus basses de la société judéenne.

 

LE TEMPLE SAINT :

Le Midrach nous dit que la "Even Hachetiya", une pierre immense qui se trouve au centre du Temple est la pierre de base de tout l'univers, elle est la fondation sur laquelle le monde est construit.

 

 L'endroit où le Roi Salomon construisit l'autel du Temple était le même que celui où Abraham construisit un autel au moment du sacrifice d'Isaac son fils, l'endroit où Noé construisit un autel quand il quitta l'arche après le déluge, l'endroit où Caïn et Abel emmenèrent leur offrande, l'endroit où Adam offrit son sacrifice quand il fut créé. C'est aussi à cet endroit qu'Adam fut créé.

 

 Les ingénieurs modernes n'arrivent pas à comprendre comment les pierres immenses du Temple, certaines pesant 400 tonnes, étaient portées pour être placées. Nos sages disent que les anges participèrent à la construction.

 

Dans le Saint des Saints, au-dessus de l'arche sainte se trouvaient les Chérubins, 2 figures d'anges sculptées d'or. Il est dit que, lorsque le peuple juif vivait en harmonie et obéissait à la volonté d’Hachem, les Chérubins se tenaient face à face, tandis que dans le cas contraire, les Chérubins se donnaient le dos.


Dans l'Arche sainte se trouvaient les Tables de la Loi sur lesquelles sont gravés les dix commandements. Le Saint des Saints, où se trouvait l'arche, mesurait 20 coudées, néanmoins quand on mesurait l'espace qui séparait l'arche du mur on trouvait 10 coudées de chaque côté. L'arche était un objet physique qui ne prenait pas de place, car l'arche se trouvait à la porte qui sépare le monde matériel et le monde spirituel.

Les sacrifices qu'on offrait au Temple étaient consumés par un feu qui descendait du ciel en forme de lion, malgré le bois qui brûlait sur l'autel continuellement.

Parmi les miracles associés avec le Temple des centaines de milliers de juifs venaient pèleriner à Jérusalem pour les fêtes, et il ne manquait jamais de place pour l’'hébergement.

La Ménorah, le Candélabre à sept branches du Temple, était décoré de dessins et de décorations sculptés d'un seul bloc d'or. Moché ne comprit pas comment cela pouvait être fait, c'est alors que D' lui dit de jeter un bloc d'or dans le feu, et la Ménorah ressortit, entièrement formée.

 

Depuis la destruction du Temple, un mur resta intact, ce mur qui se trouvait à l'Ouest, le mur Occidental. Les juifs du monde entier prient 3 fois par jour dans la direction de l'endroit du Temple, la porte par laquelle nos prières sont entendues et exaucées. Nos Sages nous disent: "La présence divine n'a jamais quitté le mur qui se trouvait à l'Ouest".

 

Le Midrash  dit, «Ce ne furent pas, les soldats romains qui incendièrent le sanctuaire, mais quatre anges célestes qui, tenant en main chacun une torche enflammée, mirent le feu aux quatre coins de la maison. "

 

Le Talmud raconte : " Pendant l'incendie du premier Temple, les jeunes prêtres (les Cohanim) se formèrent en groupes et, tenant les clés du parvis entre leurs mains, ils montèrent sur le toit du sanctuaire et ils dirent: " Maître du monde, puisque nous avons trahi les valeurs dont tu nous avais confié la garde, nous t'en rendons les clés ! " Puis ils les lancèrent vers le ciel. Une main descendit à travers la fumée et se saisit des clés. Les jeunes prêtres (les Cohanim) sautèrent alors du toit et périrent dans les flammes".

 

Le Talmud précise : " Jérusalem a été détruite la première fois à cause de l'idolâtrie qui y régnait, la seconde fois parce que ses habitants se haïssaient sans motif ".

 

BAR KO’KHBA ET RABBI AKIVA :

Après que le deuxième Temple fut détruit par les Romains, Jérusalem et sa campagne alentour furent complètement ravagées. Des dizaines de milliers de Juifs furent tués dans des combats féroces, des milliers d'autres moururent à la suite des persécutions et de la famine ou furent vendus comme esclaves et forcés à l'exil. Les Romains considérèrent alors que la nation juive était définitivement vaincue, détruite, effacée.

Le général Romain, Titus, érigea à Rome un monument grandiose célébrant sa victoire - celui-ci, le fameux Arc de Titus, existe encore de nos jours – sur lequel fut inscrit Judéa Capita - la Judée est finie, détruite.

 

Mais bien que vaincus, les dirigeants spirituels du peuple juif s'efforcèrent de réédifier une vie juive et de reconstituer ses institutions. Leurs efforts furent couronnés de tant de succès que, aux alentours de l'an 135, un chef militaire juif, nommé Bar Kosiba, réussit à organisé des forces combattantes afin de délivrer la terre d'Israël de ces Romains si détestés. Des milliers de personnes se rallièrent à sa cause et parmi eux, tout particulièrement, le Maître du Talmud le plus grand de tous les temps, le Tanna Rabbi Akiba ben Joseph, dont la perspicacité et les brillantes décisions nous ont été transmises par la Michna.

Beaucoup de contemporains de Rabbi Akiba eurent, néanmoins, le sentiment que la nouvelle révolte contre les Romains était vouée à l'échec et firent pression pour qu'on évite une effusion de sang. Mais Bar Kosiba s'obstina dans son projet et réussit à rassembler et à entraîner une magnifique armée forte de 200.000 hommes. Le Talmud relate que Bar Kosiba exigeait de chaque recrue devait prouver sa bravoure en se coupant un doigt, les Rabbins protestèrent. A la place de cette épreuve, les nouveaux combattants durent désormais déraciner un jeune arbre en montant un cheval lancé au galop. Rabbi Akiba n'était pas d'accord avec ses collègues, il convainquit une majorité d'entre eux de la justesse de son point de vue.

Rabbi Akiba croyait que le succès de la révolte et le retour des Juifs de tous les coins de la terre dans leur patrie et sa reconstruction pourraient amener l'ère messianique. - cet âge où régneraient la spiritualité et la paix universelle annoncées par les Prophètes d'Israël, ces temps futurs qui verraient tous les Juifs retourner dans le Pays d'Israël, où l'on assisterait à la réédification du Temple de Jérusalem et où le monde, guidé par les Juifs, s'engagerait dans une ère de justice, de renouveau spirituel et d'accomplissement.

Rabbi Akiba en fut, lui, le catalyseur en faisant une des proclamations les plus dramatiques de l'histoire juive - il déclara que Bar Ko'khba était le Messie attendu depuis si longtemps.

À Lag Baômer, comme certains le pensent, l'armée de Bar Ko’khba reconquit Jérusalem, cette conquête est célébrée de nos jours. L'indépendance juive fut restaurée pendant quatre ans. Beaucoup croient que Bar Ko’khba entreprit réellement de reconstruire le Beit Hamikdach, le Temple. D'autres même sont persuadés qu'il acheva l'édification du Troisième Temple.

Au beau milieu de ses efforts pour reconstruire le Temple, le sort s'inversa et Bar Ko’khba perdit le support de Rabbi Akiba et des Sages qui l'avaient soutenu jusque-là.

 

Que s'était-il passé?

Bar Ko’khba avait assassiné Rabbi Elâzar. Il avait accusé ce grand Maître d'avoir révélé aux Romains l'emplacement des entrées secrètes de la cité fortifiée de Bétar. Il est admis maintenant que cette trahison fut le fait des Chrétiens juifs qui cherchaient à détruire l'autorité de Bar Ko’khba. Rabbi Akiba réalisa alors que Bar Ko’khba ne possédait plus les qualités pour être le Messie ainsi qu'il le pensait au début. Pour les survivants, le soulèvement de Bar Ko’khba marqua la fin du rêve d'indépendance nationale et le début de la Diaspora. Le traumatisme causé par la débâcle de Bétar qui suivit la chute de Jérusalem, imprima des changements profonds au sein du peuple juif. Ce peuple, à la nuque raide, entêté, prêt à lutter pour son indépendance jusqu'à

l'extrême, qui n'hésita pas à asséner de façon répétitive des coups suicidaires à la plus grande superpuissance de l'antiquité, perdit son instinct guerrier.

 

Il lui faudra 2000 ans pour constituer de nouveau une force de combat juive il devra attendre au moins 2000 ans afin de voir son espérance de délivrance se concrétiser.

Maintenant l’histoire doit nous servir de moralité,  tachons tous d’écouter nos Sages et une fois pour toutes, de réaliser le verset.

 

Le 9 Av dans l’histoire :

A Tichâ Béav se sont produites cinq catastrophes :

A l’époque de Moché, les juifs dans le désert adhérent au compte rendu calomnieux des douze explorateurs. En punition, ils ne sont pas autorisés à entrer en Terre d’Israël (en 1312 avant l’ère vulgaire).

Le premier temple est détruit par les Babyloniens avec à leur tête Nabuchodonosor. Cent mille juifs sont massacrés et des millions d’autres exilés (586 avant l’ère vulgaire).

Le second temple est détruit par les Romains menés par Titus. Quelques deux millions de juifs meurent et un million d’autres sont exilés (en l’an 70 de l’ère vulgaire).

en 132 : La révolte de Bar Kokhba est écrasée par l’empereur romain Hadrien. La ville de Béitar, dernière résistance juive contre les Romains est capturée et liquidée. Plus de 100.000 juifs sont massacrés et font disparaître toutes présences du Temple et de la ville sous des tonnes de terres. (en l’an 135 de l’ère vulgaire).

 

Le Temple et ses environs sont rasés par le Général Romain Turnus Rufus. Jérusalem est reconstruite comme ville païenne, rebaptisée Aélia Capitolina et les juifs n’ont pas le droit d’y accéder.

 

en 135 : Massacre par les Romains des derniers hommes réfugiés dans la Forteresse de Béitar et des derniers résistants de Bar Ko’khba.

 

D’autres malheurs se sont produits pour les juifs le 9 Av. Entre autres :

 

En 1095, le Pape Urbain II déclare la première croisade. Des dizaines de milliers de juifs sont tués et nombre de communautés juives sont disséminées.

en 1242, la crémation ("autodafé") du Talmud à Paris.

en 1290, le Roi Édouard Ier d'Angleterre signe un décret d'expulsion pour tous les Juifs d’Angleterre.

en 1306, expulsion des Juifs de France. en 1326, Création du Pogrom de Stary Konstantynow (Pologne).

Le décret de l'Alhambra, l’inquisition espagnole culmine avec l’expulsion des juifs d’Espagne le 9 Av 1492.

en 1555, les Juifs de Rome sont tous barricadés dans un ghetto.

en 1670, expulsion des Juifs d’Autriche.

La première Guerre Mondiale éclate Tichâ Béav 1914 lorsque la Russie déclare la guerre à l’Allemagne. La rancœur des Allemands suite à cette guerre pose les bases de l’holocauste.

A Tichâ Béav, débute la déportation des juifs du ghetto de Varsovie.

en 1914, la première Guerre mondiale fut déclarée le surlendemain à Tichâ Béav 5674, qui tomba donc le 1er août 1914

en 1941, décret de transfert des Juifs Polonais dans des ghettos.

en 1994, 84 personnes furent tuées et 230 autres blessées dans un attentat terroriste antisémite à la bombe, le 18 juillet à L’Association Mutua Israëlita Argentina de Buenos Aires.

 Dans le Talmud (Taânit §30), il est dit que ceux qui respectent Tichâ Béav, verront Jérusalem reconstruit dans sa grandeur et sa splendeur. 

 

ÂM ISRAËL ‘HAЇ VÉKAYAM avec ses érudits, ses non connaissants, les jeunes, les plus âgés etc….. comme nous le mentionnons dans la Hagada, les 4 enfants sont présents à la même table,  même le Racha.

Acceptons-nous les uns les autres comme nous sommes, et je vous garantis le MACHIAH très bientôt Amen.

Rav Chlomo atlan

 

Repost 0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 21:14

LOIS CONCERNANT LE 9 AV

 

LEILOUY NICHMAT HAGAON RABBI YOSSEF

CHALOM BEN HAYA MOUCHA Z.T.L.

 


Mercredi 25 juillet 2012, 6 Av 5772

 


Halakha N°1

Même si Tichâ Béav n’est pas repoussé (suite) :

Nous avons déjà rapporté que même si cette année le jeune du 9 Av est repoussé pour tout le monde, toute personne en bonne santé a le devoir et l’obligation de jeûner afin de s’associer à la peine de la destruction du temple.

 
Les Sages n’ont pas instauré de jeûne pour le malade sans danger : 
Donc, il y a des personnes qui sont totalement exemptées de jeûner le 9 Av (suite) :

a) Un malade qui à une température supérieure à 37,5 ° et qui est faible,
b) Une personne qui a de violents maux de tête,
c) Une personne qui souffre d’une gastro,
d) Une personne qui souffre qu’une angine,
e) Une personne qui a du diabète au-delà du taux normal (180 à 200 mg),
f) Une personne qui a la tension élevée,
g) Une personne qui souffre d’un ulcère,
h) Un malade du cœur,

 

Références : Biour Halakha siman 550, Éliyahou Rabba siman 549 Ot 7, Choèl Vénichal volume 4 Ora’h Haïm siman 27,  Yalkout Yossef lois sur l’éducation des enfants page 239, dans Moâdim page 530 et dans Kitsour choulhan Aroukh Yalkout Yossef dans le chapitre «  la différence entre Tichâ Béav et les autres jeunes » siman 550 Saïf Katan 15.


 

Halakha N°2

Même si Tichâ Béav n’est pas repoussé (suite) :

i) Une personne qui souffre d’arthrose chronique,
j) Une personne qui souffre d’une infection pulmonaire,
k) Une personne qui souffre d’une infection rénale,
l) Une personne qui souffre d’une infection urinaire,
m) Une personne qui souffre des yeux,
n) Une personne qui souffre d’une maladie maligne, qu’Hachem nous en préserve, 
o) Une femme qui a accouché du 7eme jour jusqu’au 30eme jour de son accouchement.
p) Les personnes âgées, dont le jeûne diminue leurs forces ou les affaibli de façon significative
q) Un malade même sans danger. 
r) Les garçons âgés de moins de 13 ans et 1 jour, les filles âgées de moins de 12 ans et 1 jour, n’ont pas le droit de jeûner même 1 heure.

.

Références : Biour Halakha siman 550, Éliyahou Rabba siman 549 Ot 7, Choèl Vénichal volume 4 Ora’h Haïm siman 27,  Yalkout Yossef lois sur l’éducation des enfants page 239, dans Moâdim page 530 et dans Kitsour choulhan Aroukh Yalkout Yossef dans le chapitre «  la différence entre Tichâ Béav et les autres jeunes » siman 550 Saïf Katan 15.

.


Agir par instinct est bien plus efficace qu’analyser les choses de manière intellectuelle.
 (Dr. Rav Abraham Yéhochouâ Twerski Chlita)

Hiloulot

Allumez des bougies Léilouy Nichmatam et par leur mérite, Bézrat Hachem, toutes vos prières seront acceptées par Hakadoch Baroukh Hou, Amen.

Mercredi 25 juillet 2012, soit le 6 Av 5772

Rabbi Nissim Tzabari z.t.l
Rabbi Nissim ben Na'houm Ratzabi z.t.l, auteur du "Ohr HaNer".
Rabbi Moché Mizra'hi z.t.l
Rabbi Saadiah ben Benicheti z.t.l


Réfoua Chéléma

Hagaon Rabbi Obadia ben Gorgia Chlita
Hagaon Rabbi Yaacov Haï Ben Margalit
Sarah bat Fortunée
Levana bat Rivka Kitri
Odaya Liliane bat Fortunée
Tsiyon Tal ben Rahel
Rahel bat Hanna
Moché Yona ben Michèle Messaouda

Léilouy Nichmat

Les Halakhot sont dédiées aux 4 victimes du terrorisme de Toulouse et aux victime de l'attentat de Bulgarie, Hachem Y.D.
Hagaon Rabbi Mordékhay Tsémah ben Mazal Z.T.L
Hagaon Rabbi Nissim ben Mazal Tov Toledano Z.T.L
Georges Its’hak ben Chlomo Z.L
Sarah Suzanne bat Roza Z.L
Fortunée bat Camille Camouna Z.L
Gérard Guérchon Khélfa ben Georges Itshak Z.L
Tsipora bat Chlomo Z.L
Choulamit bat Léa Z.L


Vidéos de Rav Atlan

Archives des Halakhot

Site de Torah en Vidéo

Facebook Twitter Google
Repost 0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 04:56

LOIS CONCERNANT LE 9 AV


LEILOUY NICHMAT HAGAON RABBI YOSSEF

CHALOM BEN HAYA MOUCHA Z.T.L.

 


Mardi 24 juillet 2012, 5 Av 5772

 


Halakha N°1

Même si Tichâ Béav n’est pas repoussé :

a) Une femme qui allaite et qui a une quelconque maladie, même sans danger, sera autorisée à manger pour son bébé, le strict nécessaire.

b) une femme en bonne santé qui allaite son bébé malade, même sans danger et dont le médecin lui a dit que le jeûne engendrera à l’enfant une quelconque faiblesse ou que le lait s’arrêtera, sera autorisée à manger pour son bébé, le strict nécessaire.

.

Références : Rabbi Haïm Yossef David Azoulay dans Birké Yossef siman 554, Saïf Katan 5, Responsa Anhaguot volume 4 siman 130, Responsa Dévar Chmouel Abouhab siman 107, Rabbi Moché Sofer dans Hatam Sofer volume 6 siman 23, Responsa Choèl Vénichal volume 5 siman 87, Rav Ovadia Yossef dans Yabiâ Omer, volume 10, Ora’h Haïm, siman 39 et dans Yabiâ Omer, volume 5, Ora’h Haïm, siman 40, Ot 5.


 

Halakha N°2

Si une femme en bonne santé, s’aperçoit pendant le jeûne, qu’elle n’a plus de lait à donner à son bébé, et qu’elle n’a pas de lait de substitution ou que le bébé, n’aime pas cela, il sera permis à cette mère de boire et de manger si cela est nécessaire, afin que le nourrisson puisse manger.

.

Références : Rav Ratson Haroussi, Rav de la ville de Kiryat Ono.

.


Plus notre foi est grande, moins nous aurons tendance à nous laisser aller lorsque nous sommes soumis au stress.
 (Dr. Rav Abraham Yéhochouâ Twerski Chlita)

Hiloulot

Allumez des bougies Léilouy Nichmatam et par leur mérite, Bézrat Hachem, toutes vos prières seront acceptées par Hakadoch Baroukh Hou, Amen.

Mardi 24 juillet 2012, soit le 5 Av 5772

Rabbi Its'hak Louria Achkénazi z.t.l - 
Le Ari Zal
Rabbi Mossa Haddad z.t.l, auteur du "Birkat Moché".
Rabbi 'Haïm Ozer Grodzanski z.t.l, auteur du "Chout A'hiézer".
Rabbi Guédalya 'Hayoun z.t.l
Rabbi Moché Yéhochouâ Plagi z.t.l
Rabbi Méïr Bérabi z.t.l, auteur du" 'Hidouché Halakhot Maharam Bérabi"..


Réfoua Chéléma

Hagaon Rabbi Obadia ben Gorgia Chlita
Hagaon Rabbi Yaacov Haï Ben Margalit
Sarah bat Fortunée
Levana bat Rivka Kitri
Odaya Liliane bat Fortunée
Tsiyon Tal ben Rahel
Rahel bat Hanna
Moché Yona ben Michèle Messaouda

Léilouy Nichmat

Les Halakhot sont dédiées aux 4 victimes du terrorisme de Toulouse et aux victime de l'attentat de Bulgarie, Hachem Y.D.
Hagaon Rabbi Mordékhay Tsémah ben Mazal Z.T.L
Hagaon Rabbi Nissim ben Mazal Tov Toledano Z.T.L
Georges Its’hak ben Chlomo Z.L
Sarah Suzanne bat Roza Z.L
Fortunée bat Camille Camouna Z.L
Gérard Guérchon Khélfa ben Georges Itshak Z.L
Tsipora bat Chlomo Z.L
Choulamit bat Léa Z.L


Vidéos de Rav Atlan

Archives des Halakhot

Site de Torah en Vidéo

Facebook Twitter Google
Repost 0
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 20:26

 

    Horaires de Shabbat

 

Entrée

Sortie

Israël

19h08

20h23

Montréal

8h18pm

9h29pm

Paris

21h27

22h44

MES CHERS AMI(E)S, JE VOUS SOUHAITE UN HODECH TOV MEVORAKH, UN BON MOIS DE MENAHEM AV.
 
QUE CE MOIS NOUS APPORTE LA FIN DES PÉRIODES DE DEUIL ET QU’ENFIN HACHEM PUISSE NOUS ENVOYER LE MACHIAH TRÈS BIENTÔT, AMEN.


Parachat Mattot – Massé

Vendredi 20 et Chabbat 21 juillet 2012 soit les 1er et 2 Av 5772

 



 

Lois concernant la mise des Téphilins pour Tichâ Béav

Vendredi 20 juillet 2012, 1er Av 5772


Halakha N°1

Après Roch Hodech Av jusqu’à Tichâ Béav, il faut s’abstenir de :

1) Réciter la bénédiction de Chéhé’hiyanou sur un fruit nouveau, hormis le Chabbat, où le deuil n'est pas en vigueur. 
2) Ne pas inaugurer un vêtement important et neuf, même pendant Chabbat.
3) Ne pas acheter ou vendre des vêtements neufs,
4) Ne pas coudre du linge neuf,
5) Ne pas manger de la viande et boire du vin, excepté Chabbat.
6) Ne pas acheter des vêtements pour un mariage qui aura lieu après Tichâ Béav (sauf exception déjà cité dans les Halakhot)
7) Ne pas assister à un mariage, 
8) Ne pas assister à des fiançailles, avec repas (sans repas c’est permis).

Références : Yalkout Yossef Moâdim, Halakhot de Tichâ Béav.


Halakha N°2

Concernant le port des Téphilins à Tichâ Béav, il y a une discussion entre nos Sages.

a) on est tenu de porter les Téphilins dans la prière du matin et de réciter la bénédiction des Téphilins à Tichâ Béav, tout comme pour un deuil pendant la période des Chivas (les 7 jours de deuil). 

Références : 

Rabbénou Achèr z.t.l (le Roch) z.t.l sur Taânit Perek 4 Siman 37, Rabbi Moche Maïmone z.t.l (le Rambam)  z.t.l Perek 5 Halakhot Taânitiot halakha 11 on nom du Maguid  z.t.l, Rabbi Its’hak Abouhab z.t.l,  Rabbi Moche Nahamanid (le Ramban) z.t.l dans Torat Haadam page 86 Amoud 3, Rabbi Yom Tov Ben Abraham Achvili ( le Ritva)  z.t.l, Rabbénou Nissim z.t.l  (le Ran) z.t.l, Rav Hay Gaon z.t.l  dans Taânit , Rabbi Its’hak Louria z.t.l  ( le Ari Zal), Minhag Bet El, Rav Ovadia Yossef Chlita  dans Yabiâ Omer et Yéhavé Daât Hélek 2 Siman 67 et Yéhavé Daât Hélek 6 Siman 2, Rav Its’hak Yossef Chlita Yalkout  Yossef Moâdim Tichâ Béav Saïf 23,Kaf Ahayim Saïf Katan 4.

b) Certains mettent les Téphilins mais ne disent pas la bénédiction sur le Talith et Téphilins le matin de Tichâ Béav.

c) Selon l’opinion du Ari Zal, il faut mettre le Talith et les Téphilins le matin et les enlever avant d'aller à la synagogue, ainsi faisait de nombreux Rabbanim du Maroc.

Références : 

Rabbi Haïm Palaggi z.t.l dans Moëd Lékhol Hay Siman 10 Ot 60, Rabbi Moché Galanti z.t.l dans le responsa  Halakhot Kétanot Hélek 2 Siman 139,  Rabbi Éliyahou Bitton Chlita dans Nétivot Hamaârav Halakhot Tichâ Béav page 217 Saïf Katan 22.


Shabbat 21 juillet 2012, 2 Av 5772


Halakha N°1

d) La plupart des juifs marocains ont le Minhag de ne pas porter les Téphilins le matin de Tichâ Béav, car les Téphilins sont appelés, «Pé-èr - la gloire», et à Tichâ Béav le sort des Juifs est « Éfer - les cendres» à la place de la gloire, et il faudra les porter à Min'ha (l’après-midi) et non à Cha'harit (le matin), parce que l'après-midi de Tichâ Béav, le deuil est réduit et aussi c'est le moment où Machiah Ben David est né..

Références : Maharam de Rothenburg z.t.l, Rabbi Yossef Karo z.t.l Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm, Siman 555, Saïf Alef, Rabbi Yaakov Haïm Sofer dans Kaf Ahayim, Siman 555, Saïf 4, Rabbi Yossef Haïm z.t.l dans Ben Ich Hay, Rabbi Chalom Méssas z.t.l dans Chémech Oumaguen 'Hélek 2, Chapitres 66 et 67. Rabbi Rafael Baroukh Tolédano z.t.l, Saïf 392, Rav Mordékhay Éliyahou z.t.l dans Kitsour Choul’han Aroukh Siman 124 Saïf 3, Rabbi Éliyahou Bitton Chlita dans Nétivot Hamaârav Halakhot Tichâ Béav page 217 Saïf Katan 21..

Conclusion : continuez la tradition de vos ancêtres et si vous n’avez pas de tradition faites comme la Halakha 2a  Halakha de vendredi

Important : Nous avons une règle en or, au sein de la Torah, de toujours chercher le Chalom et l’union, c’est pour cela que l’on suivra la coutume de la synagogue dans laquelle on prie et de ne pas créer des clans ou des groupes (Lo Titgodédou) Hassvé Chalom, qui est une faute grave.

Halakha N°2

Pour le texte de Kadech li col Békhor, 
Certains 'H’akhamim ne permettent pas de le réciter.

Références : Michna Béroura, Siman 555, Ot 5.
.

D’autres le permettent :

Références : Ben Ich Hay, Parachat Dévarim, Chana Aleph, Saïf 25, Kaf Hahaïm, Siman 555, Ot 7.


Les Paroles du Roi Salomon sont un conseil très avisé. Ne vous engagez à rien que vous ne soyez absolument sûrs de pouvoir honorer.

Dr. Rav Abraham Yéhochouâ Twerski Chlita

Hilloulot

Allumez des bougies Léilouy Nichmatam avant Chabbat et par leur mérite, Bézrat Hachem, toutes vos prières seront acceptées par Hakadoch Baroukh Hou, Amen.


Vendredi 20 juillet 2012, soit le 1er Av 5772

Aharon HaCohen z.t.l., Premier Grand Prêtre du peuple d'Israël
Elazar ben Aharon HaCohen fils de Aharon z.t.l.
Rabbi Yossef Zarok z.t.l.
Rabbi Chlomo Halberstam z.t.l. Rabbi de Bobov.
Rabbi Yaakov ben Attar z.t.l., auteur du Séfer "Beth Eloké Yaâkov
Rabbi Chmouel Erenfeld z.t.l. - le 'Hatam Sofer
Rabbi Mordékhaï Sigron z.t.l. de Djerba auteur du Séfer "Vayéchev Mordékhaï".
Rabbi Moché Sasoon z.t.l.
Rabbi Mordékhaï Saghroum z.t.l.
Rabbi Yossef Zarrouk z.t.l.
z.t.l 

Chabbat 21 juillet 2012, soit le 2 Av 5772

Rabbi Yossef Tzovri z.t.l.
Rabbi Aharon Téomim, auteur de Bigdé Aharon z.t.l.
Rabbi Yaakov Cohen Yéhonatan z.t.l., auteur du Séfer Zérâ HaChalom.


Réfoua Chéléma

Hagaon Rabbi Obadia ben Gorgia Chlita
Hagaon Rabbi Yaacov Haï Ben Margalit Chlita 
Hagaon Rabbi Yossef Chalom ben Haya Moucha Chlita
Sarah bat Fortunée
Levana bat Rivka Kitri
Odaya Liliane bat Fortunée
Tsiyon Tal ben Rahel
Rahel bat Hanna
Moché Yona ben Michèle Messaouda
Danielle Chaya bat Aviva


Léilouy Nichmat

Les Halakhot sont dédiées aux 4 victimes du terrorisme de Toulouse Hachem Y.D.
Hagaon Rabbi Mordékhay Tsémah ben Mazal Z.T.L
Hagaon Rabbi Nissim ben Mazal Tov Toledano Z.T.L.
Georges Its’hak ben Chlomo Z.L
Sarah Suzanne bat Roza Z.L
Fortunée bat Camille Camouna Z.L
Gérard Guérchon Khélfa ben Georges Itshak Z.L
Tsipora bat Chlomo Z.L
Choulamit bat Léa Z.L



Vidéos de Rav Atlan

Archives des Halakhot

Site de Torah en Vidéo

Facebook Twitter Google

Repost 0